« La vie est une fleur, l’amour en est le miel. » Victor Hugo
La solution pour sauver les abeilles existe ! Elle est douce et sucrée…

Aujourd’hui, difficile de passer une journée sans être alerté sur l’une ou l’autre des catastrophes écologiques qui menacent la planète. L’une d’entre-elles, et non des moindres, est la disparition des abeilles. En 15 ans, les deux tiers des abeilles ont déjà disparu. L’extinction de cette espèce entrainerait inexorablement des conséquences graves sur la survie d’une autre espèce : l’homme. Ce n’est pas pour rien que les abeilles sont les indicateurs de la santé de l’environnement. Et par là même, de la nôtre.
Notre destin est donc lié à celui de ces petits êtres ailés.

Or aujourd’hui, les abeilles sauvages se font malheureusement rares. La majorité des abeilles sont des abeilles domestiquées pour la fabrication du miel. Et au train où vont les choses, la fabrication du miel sera bientôt la condition de leur survie. Si notre destin dépend de celui des abeilles, le leur dépend maintenant aussi du nôtre. Sans les abeilles, plus d’hommes. Sans les hommes, plus d’abeilles.


Quelle est la première cause de cette extinction ?

Sur le banc des accusés : la multiplication des substances chimiques dans l’environnement, les pesticides, la présence de parasites, les effets désastreux des monocultures, les ravages du frelon asiatique, l’impact du changement climatique, la pollution électro-magnétique, etc… Mais ce qui tue le plus ce ne sont ni les pesticides ni le frelon asiatique, mais la fabrication de miel industriel et le manque des apiculteurs professionnels.

Miels coupés au sucre (de nombreux miels ne contiennent aucune substance fabriquée par les abeilles), mélange de faux miels venant du monde entier (la classique mention « Mélange de miels originaires et non originaires de l’union européen »), conditionnement du miel en le faisant chauffer à plus de 70 dégrées (ce qui dénature le nectar)… quand ces pratiques ne tuent pas les abeilles lors des récoltes, elles se passent carrément d’elles, tout cela pour fabriquer un produit mauvais pour la santé. C’est la triste réalité du miel industriel que l’on achète en grande surface, à des prix intéressants, il est vrai.


Un miel qui sauve les abeilles ?

Mais alors, est-il possible de produire un miel pur et respectueux du bien-être des abeilles ? L’Abeille Française répond OUI ! Non seulement c’est possible mais c’est aussi la condition de leur survie.

Éleveurs d’abeilles de père en fils, nous avons une expertise des abeilles unique en France :
– Nous savons sélectionner les meilleurs emplacements pour les ruches, avec une exposition idéale au soleil, préservés des reflux de pesticides.
– Nous offrons les meilleures habitations possibles aux abeilles : des ruches 100% en bois, sans aucun plastique, avec un traitement 100% naturel à l’huile de lin.
– L’extraction de notre miel se fait à froid, dans une propreté exemplaire, et avec une délicatesse qui se passe de vêtement de protection.
– Nous faisons maturer le miel dans les meilleures conditions de température, d’humidité et de stockage.
– Notre connaissance des plantes mellifères nous permet de sélectionner celles qui sont bénéfiques aux abeilles, de révéler des arômes uniques, propres à chaque plante.
– Nous soignons jusqu’à la mise en pot, dans les meilleurs pots trouvés en Europe, en verre et réutilisables.

 

Nous faisons de notre savoir-faire ancestral une authenticité française. Avec le projet Beelive nous formons les apiculteurs à ce savoir-faire, pour en faire des artisans responsables, passionnés, amoureux des abeilles et heureux pratiquer l’art de l’apiculture.

120 millions d’années avant l’apparition de l’homme, les abeilles étaient déjà là, la Terre était leur maison avant d’être la nôtre, et elles nous y accueillent depuis des millénaires en nous offrant leur élixir de vie. Le miel est ce lien doux et sucré qui existe depuis tout ce temps entre les abeilles et les hommes.

Nous sommes fiers de leur rendre cet amour en leur permettant de continuer à vivre, dans les meilleures conditions. C’est parce que nos abeilles sont heureuses que l’on est nous-mêmes des happy-culteurs heureux de récolter ce que les anciens appelaient… le nectar des Dieux.